L'histoire

1826

Le premier four de la cristallerie est activé. Placés sous la direction du chimiste François Kemlin et du polytechnicien Auguste Lelièvre, les Verreries et Etablissements du Val Saint Lambert sont les premiers (et jusqu’à ce jour les seuls) fabricants de cristal de Belgique.

Le site du Val Saint Lambert, 1826

Le site du Val Saint Lambert, 1826

1841

Lors de l’exposition des produits industriels belges de Bruxelles, Val Saint Lambert décroche une médaille d’or pour son cristal pur, raffiné et coloré.

1894

Val Saint Lambert se fait remarquer lors de l’exposition universelle d’Anvers. Pour la première fois, on y présente des créations en cristal à motifs géométriques. L’enthousiasme et le succès sont phénoménaux. L’art ingénieux de la taille – caractérisé par des motifs géométriques complexes sur toute la surface – permet à Val Saint Lambert de se développer et de devenir une marque mondiale.

1894

D’une hauteur de 2,25 mètres, pesant 200 kilos et comportant 82 parties en cristal, le ‘Vase des Neuf Provinces’ est une véritable prouesse technique. Une équipe de trente personnes a œuvré à sa fabrication pendant plus de 2.000 heures.

Les motifs géométriques de Val Saint Lambert

Les motifs géométriques de Val Saint Lambert

1900

A la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle, le Val Saint Lambert est à son apogée. Près de trois-quarts de la production sont exportés. Les tsars de Russie sont les principaux clients.

L’exposition universelle

L’exposition universelle

1900 - 1925

Les deux lustres en cristal dans le hall du palais du maharadja Gwalior en Inde constituent assurément deux références monumentales. Pesant 3,5 tonnes et mesurant 13 mètres de haut, ce sont les plus grands lustres en cristal au monde. La légende veut que l’architecte ait fait tester la résistance du plafond en menant dix éléphants au premier étage.

Le depot Val Saint Lambert a Bombay India

Le depot Val Saint Lambert a Bombay India

1901

Philippe Wolfers, orfèvre, sculpteur et créateur bruxellois, marie l’art nouveau et le cristal. Le vase ‘Crépuscule’ représentant une chauve-souris dans plusieurs couches de cristal est une pièce maîtresse.

Philippe Wolfers

Philippe Wolfers

Vase art nouveau

Vase art nouveau

1908

Val Saint Lambert introduit le cristal doublé, coloré et taillé, une innovation qui a permis au cristal belge d’acquérir une renommée mondiale, encore toujours à l’heure actuelle.

Le cristal doublé, coloré et taillé

Le cristal doublé, coloré et taillé

1914 - 1918

La Première Guerre mondiale impose quatre années de cessation des activités de la cristallerie. Dès la fin de la guerre, les fours sont rallumés mais un marché important a disparu suite à la fin du régime tsariste en Russie.

1926

Val Saint Lambert fête ses 100 ans d’existence. Employant plus de 5.000 collaborateurs, les cristalleries gagnent à nouveau du terrain en présentant des collections innovantes dans le style art déco.

1930

Avec un marché d’exportation représentant 90% du chiffre d’affaires, la crise mondiale touche durement le Val Saint Lambert.

1945

Les bombardements de la Seconde Guerre mondiale détruisent la cristallerie et entraînent des problèmes financiers structurels.

1950

Produit de luxe, le cristal devient également de plus en plus un produit fonctionnel.

1970 - 1980

Val Saint Lambert collabore intensivement avec des créateurs externes: Samuel Herman, Yann Zoritchac, Borek Sipek, Philippe Starck, Frans Van Praet, Martin Szekely...

1992

Frans Van Praet imagine le légendaire petit siège Sevilla en cristal pour le pavillon belge à l’occasion de l’exposition universelle en Espagne.

2008

La famille Onclin reprend le Val Saint Lambert et souhaite lui redonner son prestige mondial.

2010

Avec une nouvelle identité, Val Saint Lambert surprend lors du salon de l’intérieur Maison&Objet à Paris. Une image plus jeune, premier pas vers un come-back mondial.